Le projet


« Dounia » signifie « le monde, la vie » en arabe et en Bambara (Mali), en Hindi…
Dans la symbolique du monde musulman, il signifie la vie d’ici-bas, celle d’avant la mort, il matérialise notre passage sur terre.



La compagnie Dounia produit et diffuse les projets chorégraphiques et musicaux de Fatima Leghzal et Hamid Gribi.
La compagnie aborde au sein de ses créations les thématiques du déplacement, du nomadisme, de l’identité plurielle.
Son intention artistique est de proposer une signature artistique singulière puisant dans des esthétiques chorégraphiques et musicales dite du « monde » avec une approche contemporaine empreinte d’urbanité.
Les créations chorégraphiques et musicales expérimentent en faisant appel à d’autres disciplines artistiques telles que les danses hip hop, d’inspiration africaine ou les arts plastiques, l’écriture… dans une démarche contemporaine.

Chaque œuvre signe un langage musical et chorégraphique bien à elle, le métissage prend son sens, non pas dans le collage de genres, mais dans une expression plus profonde du mélange de la rencontre.
La chorégraphe développe dans son travail de recherche une relation directe avec des musiciens qui accompagnent les créations chorégraphiques dans le processus de recherche en live.
La différence des êtres, des genres, des cultures, des espaces, des territoires ne s’aborde pas dans un système de classement mais plutôt comme un entrelacement permanent donnant naissance à des constructions identitaires plurielles.
L’artiste, citoyen et acteur dans sa cité est à l’image d’une société idéale où la différence n’est pas un frein, mais au contraire une force et l’identité se façonne, se construit, se déconstruit au fil de nos rencontres et de nos déplacements dans et hors de la cité.



« La différence culturelle est vécue comme une force vitale car elle nourrit la tolérance, donc l’ouverture d’esprit. Nous cherchons à développer une utopie engagée et une écriture volontairement métissée, singulière et actuelle, comme un témoignage de nos constructions identitaires ». Fatima Leghzal (chorégraphe et fondatrice de la Compagnie Dounia).



Inviter au voyage, participer au rêve, donner sa part de beau au monde, créer des espaces hors des rythmes de la vie quotidienne… œuvrer, sculpter des spectacles traversant des problématiques philosophiques, sociétales, partager avec les gens et pour les gens des moments de création, être généreux et sensible… Voilà en plusieurs mots comment s’articule la raison d’être et d’exister de la Compagnie Dounia qui réunit autour de chaque projet une équipe d’artistes, véritable tribu, qui distille, partage, souffle, insuffle des traces de danse, de sons, de mots, de peintures sur son passage.

Share